CESC

Le CESC au Lycée d’Alembert

Le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) s’inscrit dans le pilotage de chaque établissement scolaire du second degré. Il est une instance de réflexion, d’observation et de proposition qui conçoit, met en œuvre et évalue un projet éducatif en matière d’éducation à la citoyenneté et à la santé et de prévention, intégré au projet d’établissement.

Le CESC organise le partenariat en fonction des problématiques éducatives à traiter.
Une des missions du CESC est de définir un programme d’éducation à la santé et à la citoyenneté, en permettant à l’élève d’être responsable, autonome et acteur de sa prévention.

Après un diagnostic éducatif, un programme d’éducation à la santé, à la sexualité et de prévention des comportements à risque peut être défini.
L’intérêt majeur est de travailler en équipe, de manière transversale avec les élèves et les parents dans la préparation, la réalisation et l’évaluation d’activités d’éducation à la santé et à la citoyenneté.

L’éducation à la santé fait partie des missions de l’école : elle vise à développer les connaissances et les compétences des jeunes en leur permettant d’acquérir progressivement les moyens de faire des choix et d’adopter des comportements responsables afin de les préparer à l’exercice de leur citoyenneté.

Cette mission n’est pas de la seule responsabilité des personnels médico-sociaux :

Chaque acteur de l’établissement est concerné, et la plupart des enseignants situent l’éducation à la santé et à la citoyenneté comme faisant partie de leur travail. Celle-ci n’est pas une discipline supplémentaire, elle prend place « en transversal » dans les enseignements et les activités éducatives,et nécessite les compétences des différents acteurs de la communauté éducative (Conseillers principaux d’éducation, assistants d‘éducation, conseillers d’orientation, parents, élèves…).
Elle se développe dans un travail de partenariat.

Le CESC réunit l’ensemble des acteurs de la prévention, en mobilisant adultes et élèves autour d’objectifs clairs en matière d’éducation à la santé et à la citoyenneté. Il s’agit de travailler en partenariat : entre acteurs de l’établissement et avec les partenaires locaux, régionaux et nationaux, afin de promouvoir un établissement promoteur de santé et de former de futurs citoyens à l’exercice de leur libre-arbitre et de leurs responsabilités, chacun apportant ses compétences particulières et les mettant à disposition des autres acteurs.

Actions d’éducation à la santé menées
durant l’année scolaire 2015 – 2016

1/ Journée Don du sang le Lundi 11 avril 2016 au sein du lycée en partenariat avec l’Etablissement Français du Sang (EFS)

Le but de cette action est de sensibiliser nos élèves souvent primo donneurs aux valeurs du Don, créer un lien entre la générosité des donneurs et les besoins des malades.
Donner son sang permet chaque année de soigner 1 million de personnes en France.

Pour en savoir plus sur EFS
2/ Partenariat avec le CRIPS (centre de ressources, d’information et de prévention)

Des professionnels du CRIPS sont intervenus auprès de nos élèves des classes de 2nd et de 1ere année de CAP afin de les sensibiliser à la prévention des conduites additives et plus particulièrement sur la thématique des dangers de la drogue.

Sous forme d’animation / débat de 2h, l’animateur de prévention régule la parole, apporte des éléments de connaissance et crée un climat favorable à l’expression des jeunes afin de les amener à trouver leurs propres réponses et stratégies de protection.

Pour en savoir plus sur le CRIPS Ile-de-France : LE CRIPS

3/ Sortie pédagogique au centre de planification Curial à Paris 19eme

Nos élèves des classes de 1ere ont pu aller à la rencontre des professionnelles (sage femme, conseillère familiale et conjugale, médecin) du centre de planification du secteur.
Les professionnelles du centre et l’infirmière du lycée ont pu échanger avec nos élèves sur la thématique de la sexualité et de la vie affective.
Différents sujets ont pu être abordés :

Les risques liés à la sexualité (Infections sexuellement transmissibles…)
Le consentement, la loi
La relation à l’autre
Les discriminations
Les moyens de protection et de contraception
La grossesse

Pour en savoir plus sur le Planning Familial : Planning familial
4/ Prévention des mariages forcés et des mutilations sexuelles féminines

Une éducatrice de l’association GAMS (Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles féminines) est intervenue auprès de nos élèves de 2nd et de 1ere année de CAP.

La France s’engage pour renforcer la lutte contre les mariages forcés et les MST. Nos élèves ont donc été sensibilisés à ces thématiques

Quelques chiffres :
Les filles et les jeunes femmes sont les principales victimes des mariages forcés.
4% des femmes immigrées vivant en France et 2% de filles d’immigrés nées en France âgées de 26 à 50 ans ont subi un mariage non consenti.
Plus de 700 millions de femmes dans le monde ont été mariées avant leurs 18 ans,
dont 250 millions avant leurs 15 ans.
Avec la ratification de la Convention d’Istanbul et le vote de la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, la loi avance pour protéger les femmes contre les mariages forcés.

Pour en savoir plus sur le Gams
Samira HAMDOUNE
Infirmière
Lycée d’Alembert
Paris 19eme